Pasteur, j'ai une question ...

Il n'est pas rare, pour un pasteur, d'entendre ce genre de phrase. Pourquoi ? Comment ? Et si ? ... Soif de connaissance, doutes, curiosité, recherche de la vérité ... Tout le monde s'interroge et aimerait avoir des réponses. C’est à la fin d’un culte qu’une femme de l’église a interpellé le pasteur Fred pour lui demander de créer cette page sur notre site, ainsi elle pourrait lui poser ses questions à tout moment et il aurait du temps pour y répondre. C’est une excellente idée et si cette page existe, c’est pour vous permettre de poser, vous aussi toutes vos questions.

 

Le pasteur Fred n’a pas la prétention de répondre à toutes, mais il fera de son mieux pour vous apporter une réponse. Si votre question est respectueuse, elle sera affichée ici avec la réponse. Quoi qu’il en soit, le pasteur Fred et son équipe s’engagent à vous répondre rapidement (même si c’est pour vous dire qu’il ne sait pas). Alors n’hésitez pas, postez votre question et consultez celles des autres.

 

Retrouvez, ici, vos questions ...

La médecine parallèle

Question de Natacha Bonjour, j’ai besoin de l’avis d’un Pasteur. Depuis longtemps, je souffre douleurs neurologiques. Dernièrement, mon généraliste m’a dit « dans votre cas je ne peux plus rien pour vous ». En conséquence, plusieurs docteurs me conseillent des méthodes parallèles : hypnose, guérisseur, acuponcture, etc. … pourrais-tu me donner ton avis. Personnellement, je ne suis pas à l’aise avec ces suggestions.

Bonjour Natacha et merci pour ta question.

En ce qui me concerne, je suis toujours ultra vigilant avec les médecines parallèles. Je te donne donc un point de vue spirituel :

  • HYPNOSE : Non. Laisser à un autre un quelconque contrôle sur ta vie est dangereux, non seulement d’un point de vue spirituel mais à tous égard à mon avis.

  • GUÉRISSEUR : Non ! Ma lecture de la bible me permet d’affirmer que la maladie n’est pas un ‘cadeau’ de Dieu. En conséquence, c’est un cadeau du diable. Si ce n’est pas Dieu qui guérit, il ne peut donc s’agir que du diable. Or, le diable ne fait rien pour rien. C’est pour ça que, d’une part, tu paies un guérisseur, et que d’autre part, même si tu es guéri d’une maladie, tu repartiras forcément avec autre chose. En tout cas, ce ne sera jamais une bénédiction.

  • ACUPONCTURE : Bof bof ... j'ai un ami kiné chrétien qui m'affirme que ce n'est pas dangereux (toujours d'un point de vue spirituel). Mais, selon lui, reste à bien identifier ton praticien. Evite les asiatique (même si ce sont les meilleurs acuponcteur). Si tu trouves un acuponcteur chrétien, pourquoi pas. Mais je ne sais pas comment tu peux faire, à moins de téléphoner à des acuponcteurs et leur demander 'Etes-vous chrétien ?'. En conséquence, lui-même déconseille l’acuponcture. Pourquoi ? Pour les mêmes raisons que celles citées pour les guérisseurs.  

 

Le mieux est d'identifier la source de ta douleur. Dans la bible, Jésus a guéri de nombreuses personnes. Parfois, il a fallu chasser un démon, parfois juste prier pour la guérison. Il y a même un cas où Jésus révèle que la difficulté n’est présente que pour montrer la gloire de Dieu. Une fois l’origine discernée, il faut alors prier pour obtenir la guérison. Toutes ces démarches sont à la portée des serviteurs de Dieu. Le mieux, la meilleures solution … est de t’approcher d’un pasteur.  Si tu en cherches un et que tu n’en connais pas, tu peux consulter le site eglises.org ou encore m’écrire si tu veux que je te conseille quelqu’un.

Même si ces conseils concernent les médecines parallèles, je dois quand même préciser que Dieu guérit toutes les maladies. En juillet dernier (2017), un de mes amis a été guéri d’un cancer de la prostate ! et cela sans traitement. J’ai un profond respect pour les médecins et autres chirurgiens mais le docteur Ambroise Paré disait ‘Je soigne et c’est Dieu qui guérit’. Et ce n’est pas que de la modestie.

 

Il est courant que les pasteurs reçoivent des personnes avec des problème spirituels parce qu’ils sont allés voir des praticiens de médecines parallèles. Ils ont payé des sommes parfois importantes pour voir leur situation se dégrader. Alors pourquoi commencé par ce qui cher quand ce qui est gratuit est à ta disposition. Mets ta vie en règle devant Dieu et reçoit ta guérison. Dieu ne veut pas que tu sois malade. Alors demande à Dieu de te guérir.

La place du doute

Ayant expérimenté plusieurs foi l'intervention de Dieu dans ma vie, sachant que c'est par grâce qu'il agit et malgré de nombreux témoignage sur sa puissance, sa grandeur, ses miracles pourquoi il y a t'il toujours cet esprit de doute ?

L'esprit humain ne peut comprendre tout ce que Dieu fait ni l'expliquer alors il cherche des raisonnements humain, tel un scientifique. A part par la prière, il y a t'il un moyen de supprimer le doute ? Moi, j'ai fais une liste écrite des choses qui me sont arrivés car je ne veux pas oublier, comme le dis la chanson, "les bienfaits de Dieu". Alors je m'y accroche pour ne pas oublier. Est-ce que Jésus lui-même doit venir devant moi pour qu'il y ai 0% de doute ? =) Est-ce que le pasteur Fred doute ?

Merci pour cette question qui est intéressante.

Elle parle principalement du doute que chacun essaie de combattre. Et il faut le combattre parce que le doute est directement l’inverse de la foi. La foi, c’est croire sans preuve, or si tu as des preuves, ce n’est pas de la foi, c’est de la connaissance. La foi n’est pas exclusivement liée à Dieu, on peut avoir foi en un tas de choses, même les plus banales. Mais en l’occurrence, là où le doute aura un impact plus dévastateur, c’est quand il sera en opposition avec la foi en Dieu puisque c’est par la foi que nous héritons des promesses de Dieu. 

Tu me demandes si le doute est lié au fait que nous soyons « sur terre ». C’est exactement cela, parce que quand nous serons « au ciel », le doute n’aura plus sa place, nous vérifierons immédiatement ce que nous croyons. Quand tu vois la chose en directe, là encore, ce n’est pas de la foi, c’est de la connaissance. De la même manière, Jacques 2:19 nous dit « Tu crois qu’il y a un seul Dieu? C’est bien. Mais les démons aussi le croient, et ils tremblent. » Là, je dirai même plus que les démons le savent. 

Tu me demandes, ensuite, si le doute vient parce que la foi n’est pas assez forte ? Cette pensée ne peut pas être générée par Dieu parce que pour lui, même la plus petite foi peut faire déplacer des montages. Je cite l'évangile de Luc : Luc 17 v 5 et 6 : 5  Les apôtres dirent au Seigneur : Augmente-nous la foi. 6 Et le Seigneur dit : Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce sycomore: Déracine-toi, et plante-toi dans la mer ; et il vous obéirait. La foi n’a pas besoin d’être « grande », elle est la foi et elle suffit à réaliser des grandes choses. Soit tu crois, soit tu ne crois pas.

Mais alors, survient la question de faire disparaitre le doute ? En fait, doute et foi sont en opposition constante. Quand tu doutes, tu n’as pas la foi et quand tu as la foi, tu n’as pas de doute. Quand tu n’es pas sûr, c’est que tu doutes. La question plus judicieuse serait donc « Comment avoir la foi pour faire disparaitre le doute ? ». Posons-nous alors la question de savoir quand je n’ai pas la foi ? C’est quand je ne suis pas sûr que ce que j’attends est en corrélation avec ce que Dieu veut que je reçoive. Pour améliorer ta foi, il te faut donc améliorer ta relation avec Dieu et la lecture de la parole de Dieu est le meilleur commencement : Romain 10 v 17 : La foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la parole de Dieu quand elle est transmise (je me permets une traduction plus contemporaine du verset). Plus tu connais Dieu, plus tes demandes, tes prières … sont en adéquation avec sa volonté. Tu ne doutes donc pas de ce qu'Il te répondra. Quand tu Le connais, tu réalises qu’Il est sans limite, qu’Il t’aime et qu’Il veut pour toi des bonnes choses. Bref, plus tu Le connais, moins tu as de doute. C’est comme une relation humaine. Au départ, tu es amoureuse d’un gars mais tu ignores ses sentiments. Il te les partage et tu ne demandes qu’à le croire mais voilà, connaissant la nature humaine, le doute, quant à sa sincérité, demeure. Puis tu l’épouses et tu apprends à mieux le connaitre mais à l’occasion, certaines situations viennent alourdir l’atmosphère … mais quand tu connais bien la personne, peu importe ce qu’on te dira sur lui, tu sauras si c’est vrai ou si c’est faux. Avec Dieu, c’est presque pareil, à la différence que Lui ne peut pas mentir, ne peux pas se tromper, et est omnipotent. Quand ça beugue, ça ne vient pas de lui, ça vient de nous et de notre propre pensée. Tu évoques les raisonnements humains et c’est exactement cela. Ésaïe 55 v 9 nous dit ceci : « Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées ». 

Alors oui, Jésus pourrait venir Lui-même se présenter à toi, mais en as-tu besoin ? Je ne le pense pas, tu as déjà la foi. Paul, qui avait la foi aussi, avait besoin de cette rencontre initiale à cause de sa connaissance et de sa culture. Il était tellement enseigné, qu’il était incapable de concevoir Jésus selon ce qu’Il est vraiment. Toi, tu n’en as pas besoin, tu as déjà compris et même accepté ce qu'est réellement Jésus. Ce qu’il te faut maintenant, c’est plus de connaissance de qui est Dieu. 

Quant à savoir si le pasteur Fred doute, la réponse est simple : je ne connais pas Dieu assez parfaitement pour être sûr de tout, alors oui, parfois j’ai des doutes, mais jamais sur Dieu : mes doutes ne concernent que le bien fondé de ma pensée, de ma prière, de mon action. Je sais que Dieu est fidèle, si moi je peux me tromper, lui non. Et ça c’est sans aucun doute.

Le chrétien peut-il être incinéré ?

L'enterrement est-il la seule fin autorisée pour le chrétien ? Que dit la bible à propos de l'incinération ?

Je vais tâcher d'y répondre le plus concrètement possible mais je tiens à préciser que cette réponse n'engage que moi. En effet, cette question pourrait diviser les serviteurs de Dieu parce qu'elle est sujette à interprétation personnelle. Je me base donc sur la liberté que Dieu nous donne, sur la bonne intelligence et sur quelques versets pour vous répondre. 

Quand Dieu a créé l'homme, il l'a pris de la poussière : Genèse 2:7  L’Éternel Dieu façonna l’homme avec de la poussière du sol, il lui insuffla dans les narines le souffle de vie, et l’homme devint un être vivant. Quelques versets plus loin, il est écrit Genèse 3:19  Oui, tu en tireras ton pain à la sueur de ton front jusqu’à ce que tu retournes au sol dont tu as été tiré, car tu es poussière et tu retourneras à la poussière. Sur la base de ces versets, j'en conclu que dès le commencement, Dieu nous annonce la dégradation du corps. Qu'il soit inhumé ou incinéré, le corps redeviendra donc poussière. Il est juste certains que l'incinération accélère considérablement le processus qui devient quasi instantané. 

Le problème qui pourrait se poser est donc le respect du corps du défunt, puisque la question du recueillement ne se pose pas quelque soit le devenir du corps (bien que je opposé au recueillement, on peut se recueillir devant une tombe tout comme devant une urne à la maison. Quoi qu'il en soit, ne prions pas les morts et ne parlons pas avec eux !). Le fait est que je pense que nous sacralisons trop le corps. Certes, nous devons en prendre soin de notre vivant, mais une fois mort, ce n'est que l'enveloppe terrestre de notre être qui s'est éteinte. Prenons un téléphone portable, ce qui fait que c'est votre téléphone, c'est la carte sim, c'est elle qui donne le numéro où vous joindre, c'est grâce à elle que vous appelez ... Si votre téléphone est usé ou cassé, vous changez le téléphone mais pas la carte sim. De la même manière, votre corps, corruptible, se dégrade et finira en poussière, mais votre âme, elle, vivra éternellement. Je comprends donc par là que notre corps n'a pas une grande valeur intrinsèque, dans le cas contraire, Dieu l'aurai fait indestructible. Si l'inhumation devait être la seule issue de notre corps, qu'adviendrait-il des personnes décédées dans un incendie et des disparus et noyés. Seraient-ils voués à l'enfer (même s'ils étaient enfants de Dieu) ? Dans Apocalypse 20:13 il est écrit Et la mer rendit les morts qui étaient en elle, et la mort et l’enfer rendirent les morts qui étaient en eux; et ils furent jugés chacun selon ses œuvres. Je pense que pour Dieu, l'état dans lequel sera notre corps au jour du jugement n'a aucune importance, rien ne lui est impossible et il ne sera pas pris au dépourvu. 

En ce qui me concerne, j'ai déjà dit à ma femme et à mes enfants de ne pas s'encombrer de mon cadavre quand je serai mort. Je leur ai déjà dit de ne pas perdre leur temps sur ma dépouille et ai exprimé que je pense que le mieux est que je sois incinéré, mais ils feront comme ils veulent. Cependant, j'entends les opposant à l'incinération me dire que si Dieu y était favorable, il n'aurait pas pris la peine d'ensevelir lui même Moïse (Deutéronome 34:6) mais il l'aurait brulé ... Les juifs n'incinéraient pas leur morts mais ils les inhumaient ... certes mais nul par il est écrit que ceux qui étaient mort dans un incendie étaient proscrit ou encore inhumé par ailleurs. Enfin, je pense que le corps des 1er chrétiens ont totalement disparu aujourd'hui ... cela n'empêchera pas Dieu de les ressusciter. 
 

Ma réponse à votre question est donc que je pense que Dieu nous laisse la pleine liberté quant au devenir de notre cadavre, l'essentiel n'étant pas le corps mais notre être. Suis-je sauvé ? Est-ce que mon nom est inscrit dans le livre de vie. La bible ne dit rien de plus au sujet du traitement de nos dépouilles (autant que je sache).
 

J'espère que ma réponse vous éclairera. N'hésitez pas à me donner votre propre avis. 

1 / 3

Please reload